Adrien Guitton

Comédien et metteur en scène

Qui est-il?

Adrien Guitton suit une formation aux Cours Florent avec, entre autres, Bruno Blairet et Jean-Pierre Garnier, puis, il est admis à l’ESCA (Ecole Supérieure de Comédiens par Alternance, anciennement CFA des comédiens d’Asnières), où il a pu travailler avec notamment Stéphanie Loïk, Christophe Reymond, Agathe Alexis, ou encore Anne Delbée. D’autre part, étant très intéressé par les diverses formes de théâtre, il a suivi des stages de théâtre baroque, de Kabuki, de Nô, ou encore de Kathakali.

Professionnellement

En 2010, Il a été assistant à la mise en scène de Julien Delbès pour Noces de Sang. Passionné par le Japon et par la littérature de ce pays, Adrien s’intéresse de très près à Yukio Mishima, ce qui l’a amené à se donner une mission : traduire toutes ses pièces non traduites en français. Ainsi, en juillet 2013, il a traduit du japonais, adapté et mis en scène Les Trois Couleurs Primaires, de Yukio Mishima. En août 2017, il termine la traduction d’une deuxième pièce inédite du même auteur, L’ange évanoui. En 2015, il a travaillé avec Raphaël Trano de Angelis à la mise en scène de Lady Aoi, de Yukio Mishima, qui a été jouée au théâtre de l’Aquarium. En 2016, il met en scène Une Saison en Enfer – La jeunesse en fugue. Il travaille actuellement sur sa nouvelle création qui se jouera au Théâtre de l’Athénée en novembre 2017, L’Aile déchirée.
En tant qu’acteur il a joué dans Roméo et Juliette mis en scène par Nicolas Briançon ; dans Mariages sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz, dans Le Ciel et l’Enfer de Mérimée mise en scène de Hervé Van der Meulen. Il a aussi travaillé avec Stéphanie Loïk dans La fin de l’homme rouge, avec Urszula Mikos dans Roméo et Juliette au CDN de Montreuil mais aussi avec Franck Berthier à la Scène nationale de Forbach sur une lecture Des séparables de Fabrice Melquiot et sur L’abattage rituel de Gorge Mastromas de Dennis Kelly à la Scène nationale d’Annecy.